LABEL FLAMME VERTE
Pourquoi un label de qualité ?

Première source d’énergie renouvelable consommée en France, le bois allie
atouts environnementaux et économiques.

Le succès de ce combustible, porté depuis quelques années par des incitations fiscales, passe par le développement d’appareils de chauffage de nouvelle génération, labellisés Flamme Verte, qui garantissent les meilleures performances énergétiques tout en préservant encore mieux la qualité de l’air.

Le label Flamme Verte a été lancé en 2000 par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), et des fabricants d’appareils domestiques.

Sa vocation : promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s’engagent les fabricants d’appareils signataires de la charte Flamme Verte.
De plus, Flamme Verte apporte la garantie que ses appareils respectent l’environnement en émettant très peu de particules fines.

Géré par le Syndicat des énergies renouvelables, Flamme Verte labellise les appareils domestiques de chauffage au bois : inserts et foyers fermés, poêles, chaudières et cuisinières.

DES GARANTIES EN PLUS
Economies et performancesImpression

Les appareils Flamme Verte disposent des meilleures performances inscrites dans les normes européennes.

Depuis la création du label en 2000, le rendement des appareils indépendants Flamme Verte est passé de 40 en moyenne à plus de 70 %, voire 85 % pour certains. Quant aux émissions de monoxyde de carbone, elles ont été divisées par 8 sur les meilleurs appareils et se réduit aujourd’hui à moins de 0,3 % du volume des fumées de tous les appareils Flamme Verte.

Plus le rendement de l’appareil est performant, moins l’utilisateur consommera de bois ou de granulés, pour la même qualité de chauffage.

Les performances énergétiques et environnementales des appareils Flamme Verte sont contrôlées dans des laboratoires, notifiés par la Commission européenne, dont les essais donnent, par ailleurs, accès au marquage CE.

Tout signataire de la charte Flamme Verte pour les appareils indépendants au bois est tenu de respecter des critères techniques et se soumet à des prélèvements de contrôle aléatoires de ses appareils.

De plus, tous les trois ans, pour chaque signataire de la charte «Appareils indépendants», un appareil choisi au hasard, est prélevé et confié à un laboratoire notifié qui vérifie
si les performances indiquées sur l’étiquette correspondent aux annonces. Si tel n’est pas le cas, l’appareil est déclassé ou retiré des listes Flamme Verte.